Tours de l’île

Siquijor regorge de merveilles naturelles à explorer. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ces endroits...

Nous vous invitons à explorer l’île en notre compagnie, à découvrir sa beauté naturelle et ses nombreuses festivités ainsi qu’à faire l’expérience d’une nouvelle culture et de ses alentours.  Des souvenirs qui resteront longtemps gravés dans votre mémoire. Située dans la superbe localité de San Juan, le Salamangka Beach and Dive Resort est le point de départ idéal  pour partir à la découverte de l’île.

Géographie & climat

Population : 91 000 (en 2010)
Langue principale : le cebuano ; l’anglais et le tagalog sont également parlés
Nom des habitants : les Siquijodnuns
Situation : dans les Visayas centrales
Capitale : Siquijor, avec une population de 25 000 hab.
Littoral : env. 102 km
Intérieur : collines et montagnes de roches calcaires
Sommet le plus haut : Mont Malabahoc (ou Mont Bandilaan), alt. 628 m
Profondeur de l’océan : jusqu’à 700 m entre Siquijor, Bohol et Mindanao
Saison des pluies : de juin à décembre
Saison sèche : de janvier à mai
Température moyenne : 28oC (82oF)

Attractions touristiques

Outre la beauté naturelle de l’île et sa réputation mystique, ce sont les [[sites de plongée]] qui attirent les touristes. En plongeant, on peut en effet admirer une vie marine particulièrement variée, tandis que les vastes mangroves, les plages de sable blanc ainsi que les baies reculées et intactes permettent de se retirer du monde, à mille lieues du tumulte et de l’agitation de la vie moderne.

Histoire

Lorsque les Espagnols arrivèrent, ils baptisèrent Siquijor l’«île du feu» (Isla del Fuego) en raison des essaims de lucioles qu’on peut y voir la nuit. Certainement aidée par la lumière presque magique qui l’éclaire, elle est également connue comme l’île de la Guérison, en raison des potions médicinales produites ici. Siquijor est considérée comme une île mystique, pleine de sorcières et autres phénomènes surnaturels. Toutefois, les traditions mystiques et la pratique de la sorcellerie ayant forgé la réputation de l’île relèvent surtout du mythe et de la légende, plus qu’elles ne correspondent à la réalité. En 1884 débuta la construction de l’église et du couvent Saint-Isidore. Pour ce faire, on utilisa des pierres de corail et du bois indigènes ; cet édifice vaut vraiment le détour.

Les attractions naturelles comprennent

  • Cambugahay et d’autres chutes d’eau
  • Le Vieil Arbre Enchanté à Lazi
  • Une source naturelle jaillissante
  • Le Mont Ilihan
  • Les collines de Palingkod
  • Le parc naturel de Bandilaan
  • La forêt artificielle de Salagdoong
  • Plus de 40 réserves naturelles et 400 hectares de parcs naturels et de grottes autour de l’île.
  • Le cercueil antique dans la ville de Lazi
  • Des zones de mangroves
  • 10 sanctuaires marins et une réserve marine contenant de nombreuses espèces de poissons, des coraux, des algues ainsi que d’autres formes de vie marine.

Festivals

Solili (le 17 septembre à Siquijor)
Dilaab Festival (la 1ère semaine d’octobre à Siquijor)
Bugwas Festival (la dernière semaine d’août à San Juan)
Saging (Banana) Festival (la 2ème semaine de mai à Lazi)
Lubi Festival (la 3ème semaine de mai)
Pamukad Festival (la 2ème semaine de juillet à Enrique Villanueva)
Canoan Festival (à Larena)
Folk Healing Festival (festival de guérison populaire)